Laboratoire Charles Coulomb UMR 5221 CNRS/UM2 (L2C)

français


Accueil > Formation > Propositions de stage

Conception de nouveaux hydrogels d’ADN dynamiques

par Christelle EVE - publié le , mis à jour le

Proposition de Stage M2 -
Master (M2) Intership

Conception de nouveaux hydrogels d’ADN dynamiques

Les hydrogels dynamiques se réorganisent et s’autoréparent comme le font les tissus biologiques. Ces propriétés uniques en font des systèmes de choix pour des applications dans le domaine biomédical et pour l’étude de processus cellulaires [1]. Cependant dans ces matériaux la réorganisation se fait au détriment d’autres caractéristiques mécaniques de l’hydrogel : l’élasticité, la persistance, la contrainte à la cassure… Nous essayons de résoudre ce dilemme en concevant de nouveaux hydrogels dont les propriétés dynamiques peuvent être ajustées indépendamment des propriétés élastiques. En pratique nous utilisons l’auto assemblage ADN pour programmer les mécanismes moléculaires qui déterminent le comportement macroscopique de ces nouveaux hydrogels [2]. En effet, les technologies ADN permettent un contrôle fin à la fois de l’architecture et aussi des dynamiques de réorganisation de réseaux supramoléculaires [3].
Ici, l’objectif du stage sera de comprendre le rôle des mécanismes d’échange sur la rhéologie d’hydrogels d’ADN. Le stagiaire synthétisera les brins d’ADN qui codent pour le nouveau type d’échange envisagé. Il fera l’assemblage d’hydrogels macroscopiques en utilisant ces brins d’ADN et mettra en évidence leurs caractères dynamiques. Ces deux étapes sont déjà maitrisées par l’encadrant de stage [2]. Finalement, le stagiaire mettra en place un protocole expérimental pour explorer la rhéologie de ces nouveaux hydrogels. Sur cette étape, il bénéficiera de l’expertise du L2C pour la caractérisation mécanique de matériaux complexes.
Profil recherché : Le projet est fortement pluridisciplinaire avec des aspects de biologie moléculaire (Synthèse d’ADN), de chimie-physique/matériaux (Autoassemblage) et de physique de la matière molle (Rhéologie). Nous considèrerons tout candidat motivé avec une formation dans un de ces domaines. Une expérience en rhéologie ou en chimie des biopolymères n’est pas nécessaire, mais une vraie curiosité scientifique est la bienvenue.

Durée du stage : 3 mois minimum, possibilité d’extension jusqu’à 6 mois pour des étudiants particulièrement motivés et performants.
L’équipe d’acceuil est-elle disponible pour faire une courte visite pour les étudiants intéressés par ce stage : OUI, prendre contact avec les responsables du stage.

Responsable du stage : Rémi Mérindol


AIGLe

MathJax