Laboratoire Charles Coulomb UMR 5221 CNRS/UM2 (L2C)

français


Accueil > Formation > Propositions de stage

Mesures électriques de nouveaux matériaux bidimensionnels

par Christelle EVE - publié le

Proposition de Stage M1 -
Master (M1) Intership

L’étude des propriétés physiques électroniques du graphène ont non seulement permis de mettre en évidence de nombreux effets physiques originaux, mais elles ont également entraîné l’émergence de nouveaux concepts et matériaux. Ainsi, d’une part, la possibilité d’obtenir des matériaux d’une couche atomique s’est étendue à l’immense famille des matériaux lamellaires. D’autre part, l’étude théorique de sa structure de bande a entraîné l’émergence d’une nouvelle classe de matériaux étudiés en physique du solide les isolants des togologiques.
Notre équipe s’intéresse au graphène depuis de nombreuses années, en mettant ses propriétés électroniques en évidence via des mesures de transport électronique sous champ magnétique et à basse température. Nous nous tournons donc naturellement vers l’étude des dichalcogénures de métaux de transition (des semiconducteurs 2D dont les propriétés peuvent être rendues métalliques et supraconductrices avec une tension de grille), ainsi qu’aux puits quantiques d’InAs/GaSb (dont les propriétés topologiques nécessitent plus de mises en évidence).
Les échantillons sont mis en forme et connectés dans notre équipe à la salle blanche de la Centrale de MIcrotechnologie de Montpellier afin d’obtenir des barres de Hall sur lesquelles peut ête appliquée une tension de grille. Le stagiaire participera à la caractérisation de ces échantillons avant et après microfabrication afin de sélectionner les meilleurs candidats pour les mesures finales. Il vérifiera la qualité des échantilllons avant et après connexion. Pour cela, il bénéficiera de matériel de mesure électrique (testeur sous pointe, système de magnétorésistance à température ambiante et à température variable) permettant de vérifier la capacité de moduler la densité de porteurs via la tension de grille, la mobilité des échantillons, ainsi que l’effet de température sur leur propriétés électriques.
Le candidat doit être motivé par la Physique de la matière condensée et la physique expérimentale. Un intérêt pour l’instrumentation et la capacité à synthétiser des résultats et les analyser sont des atouts.

Responsable du stage :
Sébastien Nanot, Benoît Jouault, Sylvie Contreras


AIGLe

MathJax